Coumarine

coumarineLa coumarine est une substance naturelle qui se retrouve dans des plantes médicinales comme la lavande, la cannelle ou le mélilot.

Description du principe actif et origine végétale

La coumarine est une substance naturelle organique aromatique connue dans la nomenclature internationale comme 2H-1-benzopyrane-2-one qui peut être considérée en première approximation, comme une lactone de l’acide 2-hydroxy-Z-cinnamique. Son odeur de foin fraîchement coupé a attiré l'attention des parfumeurs sur elle dès le XIXe siècle.

Les plantes riches en coumarine sont la cannelle riche en coumarine (0,45%) et en aldéhyde cinnamique (2,56 %) et contient des traces d’eugénol ; les tiges feuillées du Mélilot officinal ou renferme, surtout dans les jeunes feuilles, du mélilotoside, glucoside de l'acide 2-hydroxycinnamique qui conduit par lactonisation à la coumarine ( 2 000 mg•kg-1 soit 0,2 %) et la lavande vraie (Lavandula angustifolia) avec 1 500 mg•kg

Effets thérapeutiques et effet indésirables

La coumarine a une action antiœdématique qui résulte de l'augmentation du drainage lymphatique et de la stimulation de l'activité protéolytique des macrophages. Mais la multiplication des cas d’hépatite chez les patientes traitées à fortes doses avec cette molécule a conduit au retrait du marché de la spécialité correspondante.
La coumarine reste utilisée en phytothérapie, mais à des doses beaucoup plus faible, comme dans les spécialités contenant du mélilot.
A la différence de ses dérivés, comme la coumadine, la coumarine elle-même n’a pas d’activité anticoagulante.
La coumarine, hypnotique et anticoagulante à haute dose possède des propriétés antispasmodiques, sédatives et légèrement antiseptiques.

Posologie

On utilise l'acénocoumarol en thérapie des maladies thromboemboliques.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Coumarine, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette