Vitamine K

vitamine K

Description du principe actif et origine végétale

La vitamine K est une vitamine liposoluble, qui regroupe en réalité tout un ensemble de composés : vitamines K1, K2, K3… appelés « quinones »
La plus grande partie de la vitamine K (70 à 80%) est synthétisée par les bactéries du gros intestin, mais elle est également répandue dans les aliments.

On la retrouve la vitamine K1 essentiellement dans les légumes verts, la chicorée et le pissenlit.

Effets thérapeutiques et effet indésirables

Elle est essentielle à la synthèse par le foie de plusieurs facteurs indispensables à la coagulation. Sans vitamine K, les patients sont sujets à des hémorragies à la moindre blessure, le corps étant incapable de refermer la déchirure des vaisseaux sanguins.

Elle est nécessaire à la synthèse de certains acides aminés qui interviennent dans la fixation du calcium dans les os. Elle permet donc une meilleure minéralisation osseuse.

Posologie

La vitamine K est souvent utilisée en médecine pourtraiter certaines troubles:

- Hypoprothrombinémies (baisse du taux sanguin de prothrombine), induites par les anticoagulants oraux dérivés de la coumarine, qui antagonisent les effets de la vitamine K sur la coagulation (« anti-vitamine K »)

- Prophylaxie et traitement de la carence en vitamine K accompagnée d’une hypoprothrombinémie, se traduisant par une tendance aux hémorragies

- Traitement des menstruations excessives

- Prévention et traitement de l'ostéoporose

- Prévention des maladies cardiovasculaires

Propriétés du principe actif

Les AJR en vitamine K sont de 0.1 mg.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Vitamine K, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous