LES BARS A SOURIRE

Les bars à sourire - esprit santéAprès les bars à ongles, les bars à sourires sont les derniers espaces santé à la mode. Ils fleurissent un peu partout en France comme dans le reste de l’Europe. Vendus comme une véritable solution « low cost » pour le blanchiment des dents, les bars à sourires pourraient pourtant être nocifs pour la santé.

Le principe des bars à sourire

Si arborer un sourire « ultra-bright » à la mode hollywoodienne vous a toujours fait rêver mais que vous avez, cependant, un budget serré et pas forcément le temps, ni l’envie de patienter une consultation chez le dentiste dans six mois. Vous avez sans doute entendu parler des bars à sourires, comme les enseignes « Côté Sourire », « White Box » ou encore « Magic Smile » avec leurs employés serviables et, bien évidement souriants.

Très à la mode aux Etats-Unis, il vous suffit de vous installer dans un fauteuil confortable, d’enfiler une paire de lunette protectrice à la lampe led électroluminescente et une gouttière pour les dents remplie de gel WHG1 (perborate de sodium NaBO3) qui, une dizaine plus tard, vous assure un blanchiment des dents. Un blanchiment des dents en moins de 20 minutes et à des prix défiants toute concurrence. 80 euros contre 300 euros et plus chez un chirurgien-dentiste. Enfin une ambiance qui se rapproche plus du dernier bar à la mode (même si après le blanchiment, toute consommation d’alcool, de tabac et de café est proscrite pendant 72h) que d’un cabinet dentaire sur fond de roulette !

Ce que les chirurgiens-dentistes dénoncent

Une nouvelle tendance qui ne plaît pas à tout le monde. Ces nouveaux espaces dentaires sont vivement critiqués par l’ONCD (Ordre National des Chirurgiens-Dentistes). Aujourd’hui, face à l’offre florissante, les chirurgiens-dentistes s’inquiètent surtout et à juste titre de ce succès notamment à l’ouverture de nombreux bars à sourires mal formés et aux offres peu scrupuleuses.

En fin d’année, l’ONCD indiquait que ces établissements pouvaient représenter un risque pour la santé, pour les dents et les gencives, et demandait aux pouvoirs publics un strict respect des normes européennes en ce qui concerne les produits utilisés dans ces établissements.

Il est notamment difficile de connaître, réellement, la composition exacte du gel de blanchiment utilisé. Il faut rappeler que la concentration de peroxyde d’hydrogène (présent ou dégagé), appelé également eau oxygéné, ne doit pas dépasser 0,1%. Au-delà, l’utilisation de ces produits est réservée, selon la nouvelle norme européenne, aux dentistes et destinée aux adultes uniquement. L' ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) s'assurent que ces normes sont respectées. Car, à forte concentration, le peroxyde d’hydrogène peut brûler les gencives et l'intérieur de la bouche, et être facteur d'hypersensibilité des dents ou d'altération de l'émail.

Esthétisme ou santé, que choisir ?

Certes l'esthétisme est important pour nombre de personnes, mais faut-il privilégier pour autant les effets sur la santé ?

Il est important de rappeler que le recours fréquent à ces méthodes de blanchiment des dents peut entraîner une hypersensibilité de celles-ci et provoquer à long terme des problèmes dentaires, comme des douleurs accentuées en période de froid, une altération de l’émail, sans compter l’irritation des muqueuses liée à la causticité du produit, et une recoloration rapide des dents causée par l'utilisation trop longue ou trop fréquente de ces produits chimiques.

Esprit Santé vous conseille de bien vous informer sur les établissements recourant à de telles méthodes de blanchissement. Dans tous les cas, gardez le sourire !


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur LES BARS A SOURIRE, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette