CHINE : DES PESTICIDES DANS LE THE LIPTON

Thé chinois Lipton - pesticidesGreenpeace China continue d’épingler les producteurs de thé. L’organisation écologique s’attaque aujourd’hui à la marque Unilever, leader sur le marché chinois. Les thés contiendraient de nombreux pesticides dont certains considérés comme hautement toxiques.

Scandale sanitaire

Lipton, propriété de la multinationale Unilever et première entreprise du marché en Chine, est mise en cause dans un rapport de Greenpeace publié mardi (24/04). L'organisation écologique y révèle que quatre sortes de thé en sachet destinés au marché chinois* (un thé vert, un thé noir, un thé au jasmin et le thé Iron Buddha) contiennent des résidus de 17 pesticides.Si les quantités détectées ne dépassent pas les limites maximales imposées par la réglementation chinoise, plusieurs sont interdits d’usage dans le pays en raison de leur forte toxicité (le dicophol, l’endosulfan et méthomyl). D’après l’ONG, ces substances peuvent avoir des effets néfastes sur le long terme et même à petites doses sur la fertilité et la santé des fœtus pour la femme enceinte.Déjà dans une première enquête publiée le 13 avril dernier, Greenpeace avait mené de tests en laboratoire sur neuf marques proprement chinoises, comme Zhang Yiyuan ou Tenfy's Tea. Il avait détecté 29 types de pesticides avaient été détectés. Les normes de sécurité sanitaire chinoises autour de la production du thé étant beaucoup moins strictes que celles en vigueur dans l'UE, aucun des thés épinglés par Greenpeace n'est destiné à l'exportation. Pour la directrice de la campagne de l'organisation écologique, Wang Jing, citée dans le rapport, « cela prouve qu'en dépit de toutes les assurances que donne Lipton sur son thé, il y a des déficiences au niveau de la chaîne de production des thés Lipton ». En cause : les contrôles peu rigoureux des autorités sanitaires auprès des millions de planteurs que compte le pays.

Certification Rain Forest Alliance

Soucieux de ne pas effrayer ses clients, - ce scandale pourrait lui faire perdre sa place de leader sur le marché du thé en sachet en Chine - la société Lipton a rapidement réagi en publiant un communiqué sur son compte Weibo, l'un des réseaux sociaux les plus populaires de Chine : « Compagnie mondiale et responsable, Unilever Chine a toujours concilié exigences de qualité et protection des droits des consommateurs. Tous les thés Lipton que nous produisons sont sûrs et conformes aux normes nationales sur les résidus de pesticides ». La société espère décrocher d'ici à 2015 la certification Rain Forest Alliance, qui inclut des critères stricts à l’égard des pesticides.

Thé biologique : le choix de la qualité

Face à ce scandale, les consommateurs prennent conscience de l’intérêt de se nourrir autrement. L’exigence et la rigueur de la culture biologique conduit à une récolte plus respectueuse du sol, des conditions de travail plus humaines et à la production d’un thé sans résidus de pesticide.

Ainsi consommer des thés biologiques c’est la garantie d’avoir dans sa tasse une boisson saine et sans produits chimiques.Source : francesoir.fr* Les thés incriminés, conditionnés dans une usine à Hefei dans la province de l’Anhi, ne sont pas vendus à l’export.

Ajouter une Recette