Médecine chinoise : guérir le corps et l'esprit

tera chine

Definition

La médecine chinoise est une médecine ancestrale pratiquée depuis plus de 4 000 ans. Si elle a eu le temps d'être affinée et de prouver son efficacité, même de façon empirique, elle reste aujourd'hui toujours sujette à controverses, surtout en occident.

Le texte fondamental de la médecine chinoise repose sur les entretiens de l'empereur Hoang Ti avec ses conseillers, astronomes et astrologues, qui remontent à 2 600 ans avant J.-C. Cette dernière s'est ensuite progressivement étendue, au fil des siècles, vers l'Eurasie, l'Afrique et enfin l'Occident, dont les habitants sont de plus en plus nombreux à être séduits par ses techniques et sa philosophie

Pratique

Le Yin et le Yang

Pour les Chinois, notre corps est en perpétuel mouvement, avec un équilibre permanent mais instable entre deux éléments essentiels, le yin et le yang.

Le yin est le principe femelle, passif. Il est le symbole de l'ombre et de la Lune. A l'opposé, le yang est le principe mâle, actif, représentant la lumière et le Soleil. L'équilibre entre les deux est essentiel pour que chaque chose dans l'univers soit en harmonie.

Une personne est en bonne santé lorsque l'énergie circule bien dans son corps, le long des canaux méridiens. La moindre perturbation de l'harmonie entre le yin et le yang crée un déséquilibre, un manque d'énergie ou un excès. Ces anomalies se manifestent sous la forme de multiples symptômes, troubles du sommeil ou douleurs diverses par exemple.

Pour soigner les maladies, les médecins ont a leur disposition quatre solutions thérapeutiques : une pharmacopée de plusieurs centaines de plantes, l'acupuncture, le massage et la diététique. Près de 60% des malades atteints d'un cancer font appel à des médecines alternatives. C'est le cas notamment de l'acupuncture qui peut permettre de soulager certains effets secondaires liés à la chimiothérapie.

Formation

Le Taï chi chuan, un art de santé

Et si les arts martiaux se mettaient au service de notre santé ? C'est le cas du Taï chi chuan. Souvent pratiqués dans les jardins, ces suites de mouvements lents font penser à une danse ou un combat. Aujourd'hui, le Taï chi chuan commence à se pratiquer dans les hôpitaux. Mais quel est son intérêt thérapeutique ?

Les séries d'exercices très lents permettent de travailler doucement les muscles des patients et trouver les positions les plus justes pour soulager leurs tensions. Au-delà des bienfaits physiques, le Taï chi joue aussi sur le moral des patients. "Au lieu d'être des patients qui subissent la douleur, qui subissent la maladie, ils redeviennent tout d'un coup des acteurs, ils s'amusent, ils ont envie de faire du sport, ils ont envie de pratiquer une activité physique et de vivre pleinement", explique le Dr Luce Condamine, médecin et professeur de Taï chi à l'hôpital Henri-Mondor.

Si les malades peuvent être surpris au début, ils trouvent rapidement un intérêt à pratiquer cet art martial. Après avoir découvert le Taï chi à l'hôpital, la plupart des patients souhaitent par la suite le pratiquer comme un loisir.

Histoire

Médecine et philosophie

Dans la médecine chinoise, le corps et l'esprit sont liés : la souffrance de l'un se répercute donc sur l'autre. L'homme et la femme sont replacés au sein d'un environnement : le ciel et la Terre. Ils sont vus comme un tout, dans leur globalité.

La médecine occidentale, avec ses spécialistes très pointus, a eu tendance à oublier cet aspect, ce qui explique peut-être l'engouement actuel vers les médecines alternatives. Pourtant ces deux médecines ne s'opposent pas, au contraire, elles se complètent.

Ajouter une Recette