Chromothérapie - Soin par les couleurs

Chromothérapie

Definition

La chromothérapie est une médecine alternative qui utilise les lumières des couleurs pour équilibrer l’énergie vitale.

Application

Les chromothérapeutes affirment que les couleurs agissent sur les trois axes humains : - à titre physique, elles guérissent un organe de façon directe quand on les appose sur le point de souffrance. - à titre émotionnel en agissant également sur un état d'âme ou une émotion quand on les valorise dans l'environnement immédiat d'une personne qui lutte avec ses démons. - à titre symbolique qu'elle représente a un effet direct sur l'aspect mental d'un individu. Utiliser les couleurs en concordance avec sa personnalité est comme profiter du soleil chaque jour de sa vie.

Pratique

Certains chromothérapeutes ont élaboré un cercle chromatique curatif de douze couleurs en fonction des besoins du corps humain. Les couleurs sont dirigées sur les points névralgiques, de même que lors d'une séance d'acupuncture, alors que les aiguilles sont ici remplacées par un rayon de couleur. Il s'agit de stimuler le point d'énergie et de le remettre en route grâce à la propriété spécifique de chaque couleur. Voici les vertus associées aux couleurs les plus utilisées en chromothérapie : - Violet : recommandé pour sa puissance thérapeutique pour purifier le sang, éliminer les toxines, désengorger le foie, stimuler le bon fonctionnement de la rate et pour renforcer le système immunitaire. - Indigo : il a un pouvoir anesthésique, idéal dans les cas de maux de tête, d’angine, de rage de dents ou de rhumatismes sévères. - Bleu : c'est la couleur symbolique du pacifisme et de la quiétude. On l’utilise pour apaiser dans la plupart des cas de crise. Souvent efficace auprès des gens en proie à des troubles psychologiques avec anxiété grave, le bleu a aussi un effet antispasmodique. Il sera donc utile dans les moments de crampes. On lui accorde encore un pouvoir sur les maladies inflammatoires et sur les gens souffrant de pression artérielle à la hausse en raison de ses vertus apaisantes. - Turquoise : il possède des qualités apaisantes. Mais on le recommande surtout pour contrer les douleurs soudaines. Il apparaît également qu’il a un effet sur la régénération du derme. - Vert : il s'agit de la couleur du renouveau et du retour à la vie. On en prône l’utilité dans les cas d’épuisement ou de stress intense. Il intervient efficacement pour combattre l’insomnie et stimule l’appétit sexuel. - Citron : Le citron est une couleur stimulante qui agit de manière bénéfique sur la concentration. Il aide aussi dans les cas de désintoxication. Par ailleurs, il semble avoir un effet revitalisant dans la structure osseuse du corps humain. - Jaune : Le jaune est la couleur pour toute forme de stimulation cérébrale. Il agit sur le système digestif à titre purgatif tout en maintenant son bon fonctionnement. On lui accorde enfin un effet positif sur le système nerveux. - Orange : D’une grande efficacité dans les problématiques thyroïdiennes, l’orange est aussi efficace dans l'élimination des surplus de matières adipeuses. Son caractère antispasmodique agit contre les douleurs musculaires, arthritiques et lombaires. Perçu comme un stimulant cardiaque, on le recommande dans les cas d’asthme et d’allergie pour dilater les voies respiratoires. - Rouge : c'est la couleur de l'amour, la vie et la vigueur sexuelle mais aussi la couleur de l'agressivité, de la colère. Le rouge agit par ailleurs dans la stimulation du système sanguin et peut contrer l'anémie. Mais on lui octroie surtout des vertus aphrodisiaques…

Formation

Suivre une formation en chromothérapie est à la portée de tous.

Programme de la formation :
- Les origines et les sources de la Chromothérapie
- Notions de base de la physique de la lumière et des couleurs
- Perception des couleurs
- Théorie des couleurs
- Symbolique des couleurs
- Propriétés et modes d'actions des couleurs et de la lumière sur les plans physique, émotionnel, énergétique et phychique
- Etablir un bilan chromatique global personnalisé
- Utiliser les bonnes sources de lumière et gammes de couleurs
- Le matériel pour la chromothérapie
- Organiser et conduire une séance de chromothérapie
- Déontologie, reconnaissance, législation.

Livre

Des couleurs pour guérir - L'influence de la chromothérapie, Etienne Juillet, Editeur : Anagramme (17 octobre 2012)La chromothérapie : Couleurs et lumière de votre bien-être, Dominique Bourdin (Auteur), Sylvie Bourdin-Darsonval (Auteur), Editeur : EyrollesSe soigner par les couleurs : Guide pratique de chromatothérapie, Christian Agrapart, Editeur : Sully (6 octobre 2008)Guérison et régénération par les couleurs, Corinne Heline, Gisèle Chabot, Editeur : Editions de l'Aigle (1 décembre 2008)Quand la couleur guérit : Psychologie et chromothérapie, Michèle Delmas, Editeur : Guy Trédaniel éditeur (6 avril 2010)

"Il y a quelques mois, j’ai fait une séance de chromothéapie avec Véronique pour des douleurs rhumatismales, sans doute, au niveau de la cheville.
Je souffrais depuis plus d’un an et dès le réveil, à peine le pied posé à terre, la douleur faisait son apparition.
Deux séances de chromothéapie ont suffit pour me libérer de cette douleur qui se faisait de plus en plus lancinante.
Depuis, je me fais soigner par cette technique : insomnie, angoisse, douleurs diverses. Elle me convient tout à fait car elle est naturelle et réparatrice et surtout elle est efficace. Merci encore."

Quelina

Expertise

La lumière est l'essence de la vie, au même titre que tous les grands éléments fondamentaux que sont l'oxygène, l'eau, etc. C'est le vecteur d'une énergie à la fois physique, mentale, spirituelle, terrestre, magique et technologique. Dans la mode et le cosmétique, la lumière révèle la "beauté intérieure", sculpte le visage, donne de la force d'expression. Sur un plan symbolique, elle relie les forces primitives aux besoins de l'hyper-modernité. Combattue pour ses effets nocifs sur la peau, la lumière est en voie de réhabilitation. Alliée aux couleurs chaudes de l'image méditerranéenne, elle est la bonne humeur et peut être le bonheur. Et qui dit bonne lumière dit bonnes couleurs. La chromothérapie s'installe dans les instituts, les salons de coiffure et les produits d'hygiène-beauté. La science s'y intéresse : demain, les bons rayons nous apporteront leurs bienfaits, qui sont connus sur les états dépressifs. Avec la science, la lumière artificielle et technologique sera, elle aussi, réhabilitée. On le constate déjà dans la mode.
L'une des idées qui prévaut, notamment dans le textile et dans le maquillage, c'est celle de la lumière vivante qui modifie la perception des couleurs, des matières et des personnes, qui redéfinit en permanence et démultiplie votre personnalité. On dompte la lumière pour changer les regards et les sensations, et créer ainsi les codes d'une supra-naturalité. Cette nouvelle intimité entre artifice et naturel donne à chacun la possibilité de s'inscrire dans un univers personnel virtuel. L'idée de l'homme "maître du monde" refait surface : maîtriser la lumière, c'est maîtriser la vie. Le temps s'éloigne où il fallait s'adapter au rythme de la nature et à la renaissance de sa primauté sur l'homme. Aujourd'hui, l'aspect militant écologiste tend à s'effacer au profit d'une lecture plus "utilitariste" de la nature. Mais au-delà, cette idée de lumière changeante traduit aussi l'idée de mobilité, de changement permanent et donc de capacité à s'intégrer socialement. De la même façon, le fait d'avoir un visage "rayonnant" et "lumineux" est l'expression ultime de la santé, de l'ouverture aux autres, de la performance et de l'intégration à son environnement.

Patrice Beauchant : « Maîtriser la lumière, c'est maîtriser la vie »

Histoire

Les premières études remontent à la fin du XIXe siècle : de nombreux chercheurs ont publié des travaux montrant leurs effets sur la santé, tels Edwin D. Babbit (1878), François-Victor Foveau de Courmelles (1890), et surtout le médecin danois Niels Ryberg Finsen, prix Nobel en 1903 de physiologie (ou médecine), qui a créé, en 1896, un institut pour le traitement des tuberculeux avec la lumière et les couleurs…
Tant sur le plan psychologique que médical, ces recherches scientifiques ne sont restées que épisodiques. En France, Christian Agrapart est le premier médecin à s’être penché scientifiquement sur la question et à avoir lancé une formation spécialisée. En 1976, l’OMS a reconnu la chromothérapie comme l’une des principales thérapies alternatives ou complémentaires, décision ratifiée en 1983. Elle n’est toutefois pas reconnue en France par l’Académie nationale de médecine.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Chromothérapie - Soin par les couleurs, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous