LES SUPERFRUITS : VOYEZ ROUGE !

Les superfruits - voyez rouge ! (COFRAC, antioxydants)Depuis de nombreuses années, les chercheurs s’intéressent aux éléments phytochimiques des plantes et notamment à leurs effets protecteurs et curatifs. De façon générale, il est reconnu que la consommation de fruits et de légumes diminue le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. On leur reconnait ces effets bénéfiques surtout par leur importante teneur en antioxydants. En effet, les plantes n’étant pas mobiles ont développé des stratégies pour se protéger et se défendre des préjudices environnementaux. Elles ont ainsi élaboré ces puissants composés chimiques auxquels elles doivent généralement leur arôme et leur couleur.

La fraise ! Un parfum d’été très attendu.

Les fruits rouges sont de précieux concentrés en antioxydants du fait de la présence conjuguée de vitamine C et de composés phénoliques (flavonoïdes, tanins…). Le pouvoir antioxydant d’un aliment s’exprime en unité ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) qui mesure la capacité d’un aliment à neutraliser les radicaux libres. Cet indice est utilisé par l’USDA (United States Department of Agriculture) pour sélectionner les aliments apportant les meilleures protections antioxydantes. Il est obtenu par spectrofluométrie et est exprimé par rapport à l’antioxydant de référence, le trolox, qui est l’équivalent hydrosoluble de la vitamine E. Son unité est alors le μmol TE/100g de produits frais (TE pour « Trolox equivalent). L’apport conseillé est évalué entre 3000 et 5000 unités ORAC par jour.

A travers la fraise, la grenade, la cerise et la groseille, découvrez tous les bienfaits des fruits rouges notamment dus à leur contenu en antioxydants.

La fraise est le fruit comestible du fraisier, du genre Fragaria. En réalité, la fraise est un faux fruit, les petits grains durs (akènes) sur l’enveloppe charnue étant les vrais fruits. Sa saveur sucrée, sa jutosité, son parfum agréable et sa couleur rouge éclatante ravivent entièrement les sens.

Souvent associée aux envies de la femme enceinte, sa consommation est, en fait, tout à fait indiquée durant la grossesse pour sa teneur en vitamine B9 (69 µg/100g). Cette vitamine (que l’on appelle également acide folique ou folate) est en effet indispensable pour prévenir les malformations du fœtus et notamment la spina bifida.

La fraise regorge également de vitamine C, un puissant antioxydant. Une portion de 100g permet de couvrir ses besoins journaliers. La fraise se situe d’ailleurs parmi les fruits les plus riches en vitamine C.

Elle contient également du β-carotène, une provitamine A jouant un rôle bénéfique pour la vue et la stimulation des défenses immunitaires.

Elle est riche en oligo-éléments et notamment en potassium essentiel à la transmission des impulsions nerveuses, en calcium pour la formation des os et en magnésium contre la dépression et l’angoisse.

Les effets protecteurs de la fraise peuvent surtout s’expliquer par son contenu en composés phénoliques. Parmi eux, les flavonoïdes dont le célèbre anthocyanine (140,8mg /100g) donnent la couleur rouge aux fraises. Ils ont des capacités antioxydantes et anti-inflammatoires élevées et améliorent ainsi les défenses du corps contre les maladies chroniques. Ils inhibent notamment la prolifération de cellules cancéreuses ; réduisent l’oxydation du mauvais cholestérol (LDL) et par conséquent les risques cardiovasculaires ; et protègent des maladies dégénératives.

La fraise contient également de l’acide ellagique. Ce composé appartient à la famille des tanins et exerce des effets protecteurs contre le stress oxydatif et le cancer, et a des activités antimicrobiennes et antivirales.

La grenade ! Un moment fraicheur.

La grenade est le fruit du grenadier, Punica granatum. Originaire d’Asie centrale, cet arbuste des zones semi-arides s’est acclimaté autour du bassin méditerranéen et en Asie orientale. La grenade est une baie ronde, de taille variable (entre 50 et 800 g), à l'écorce dure et coriace, et de couleur brune à rouge. Elle renferme de nombreuses graines délimitées par des cloisons blanches et amères, et sont appelées « arilles ». Elles sont enrobées d'une pulpe juteuse de couleur pâle à rouge et au délicieux goût sucré et acidulé. Gorgée d’eau (80%), la grenade est très appréciée pour sa saveur rafraîchissante. De plus, elle est riche en minéraux et en oligoéléments, et contient notamment du potassium et de la vitamine C.

La grenade a longtemps été célébrée comme le symbole d’amour, de fertilité et de prospérité. On sait aujourd’hui que la grenade est un véritable trésor en antioxydants.

La grenade est, en effet, caractérisée par sa teneur élevée en composés bioactifs : des tanins (particulièrement des ellagitanines), des flavonoïdes (quercetine, anthocyanines et proanthocyanidines) ainsi que des acides phénoliques (acide gallique et acide ellagique).

Les ellagitanines donnent le goût amer à l’écorce et aux membranes blanches qui délimitent les loges. Les anthocyanes contribuent à la couleur rouge des arilles et sont réputés pour leurs forts pouvoirs antioxydants. Enfin l’acide ellagique est l’un des composés phénoliques antioxydants dont les résultats sur les cancers ont été les plus probants.

Ainsi, les composés de la grenade permettent de renforcer naturellement notre système énergétique et ses effets sur la santé cardiovasculaire, certains cancers et troubles neurologiques sont reconnus.

La cerise ! Un plaisir gourmand.

La cerise est le fruit du cerisier dont les deux espèces cultivées sont le Prunus avium et le Prunus cerasus (fruit plus acidulée). C’est une baie charnue à noyau, de forme arrondie et souvent de couleur rouge éclatante. Elle est très appréciée pour sa fraîcheur et sa jutosité mais il est de loin l’un des fruits les plus sucrés. Il est donc très énergétique (66,5 kcal/100g).

Cependant sa teneur en β-carotène détient un record et son taux de potassium élevé lui confère des propriétés diurétiques et un rôle bénéfique pour le système cardiovasculaire. Elle contient également de la vitamine C et E, en moindre proportion.

Sa richesse en fibres (pectines essentiellement) contribue à stimuler des fonctions intestinales et, lors d’une consommation trop importante, les cerises peuvent même être légèrement laxatives.

Les anthocyanines constituent les composés phénoliques les plus importants du fruit. Ils sont de puissants antioxydants et anti-inflammatoires. Ce sont eux qui donnent la couleur à la cerise. Ainsi plus le fruit est coloré, plus il contient d’éléments bénéfiques pour la santé.

La cerise contient également en quantité relativement élevée des acides hydroxycinnamiques aux effets antioxydants ainsi que de la mélatonine et de la sérotonine qui agissent comme régulateur du sommeil.

Ainsi les cerises peuvent agir contre le cancer en inhibant la prolifération des cellules cancéreuses. Elles diminuent la douleur inflammatoire et favorisent la récupération musculaire au cours d’un effort intense. Elles ont également la capacité d’inhiber l’oxydation du mauvais cholestérol (LDL) et par conséquent de protéger des maladies cardiovasculaires. Enfin elles améliorent le sommeil et des études ont montrés qu’elles diminuaient les temps d’éveil des personnes souffrant d’insomnies.

Enfin, les queues de cerise peuvent être préparées en décoction pour traiter l’inflammation des voies urinaires (cystite, goutte).

La groseille ! Un éclat perlé à la saveur acidulée.

La groseille, fruit du groseillier à grappe, est une petite baie blanche à rouge, gorgée de jus et très acide. Sa saveur acidulée tient de sa teneur élevée en acides organiques naturels (2,38 g/100g). Ils sont constitués de 75% d’acide citrique pour 25% d’acide malique. Pauvre en sucre, elle fait partie des fruits les moins caloriques (37,7 kcal/100g).

Elle fournit des taux importants en certains oligoéléments : en potassium, en calcium, en magnésium et en fer.

Elle a également l’avantage d’être très riche en flavonoïdes (65 mg/100g), des composés phénoliques antioxydants qui participent activement au renouvellement de la peau et à la protection des petits vaisseaux sanguins. La groseille doit sa couleur rouge plus ou moins marquée à la présence d’anthocyanines et son astringence aux catéchines (7 à 15 mg/100 g). Les catéchines sont des dérivés de composés flavonoïdes. Puissants antioxydants, ils aident à prévenir les maladies inflammatoires et coronariennes.

Les effets antioxydants de la groseille sont potentialisés par son incroyable teneur en vitamine C (43 mg/100g) qui équivaut presque à celle des agrumes. Outre ses effets sur le collagène, cette vitamine contribue aux fonctions du système immunitaire, à la formation des globules rouges ainsi qu’à l’absorption du fer.

La groseille est également conseillée pour combattre la constipation. Sa richesse en fibres (surtout en pectine) aide, en effet, à stimuler le transit. Elles se trouvent dans le fruit à raison de 5,3g par 100g, un taux très supérieur à celui de la plupart des fruits.




Cet article vous a présenté les potentiels santé que possèdent les fruits rouges. La consommation de ces petits concentrés en composés bioactifs fournit ainsi de réels bénéfices pour notre bien-être. Le tableau ci-joint récapitule la composition nutritionnelle des fruits détaillés ci-dessus ainsi que leur pouvoir antioxydant en unité ORAC.

Alors pourquoi attendre de mettre les fruits rouges au menu ? Frais, séchés ou en jus, ils n’ont pas seulement bon goût, ils sont bons pour la santé !

La panacée des plantes vous propose ainsi des fruits rouges secs et des purs jus bio. Naviguez sur notre site et découvrez également de la cranberry moelleuse, des baies de goji enrichies en antioxydant, de l’açaï en poudre, de l’acérola, et pleins d’autres produits.

Les fruits rouges sont à consommer sans modération !!!


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur LES SUPERFRUITS : VOYEZ ROUGE !, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous