COP21 l'accord de Paris est signé, et maintenant?

Paris, le périphériqueL'accord de Paris validé par 195 délégations le 12 décembre 2015 a été officiellement signé à New York le 22 avril. Pour autant, son application effective est loin d'être acquise. Esprit Santé fait un point d'étape pour tenter de comprendre les prochaines échéances...

12 décembre 2015 - 22 avril 2016: succès diplomatique et médiatique pour la COP21

Fin 2015, 195 délégations nationales validaient l'accord de Paris lors du 21ème round de la COP (Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992). Fin avril, 175 pays signaient officiellement l'accord à New York, donnant ainsi un signe fort de l'engagement de l'ensemble de la planète politique pour un encadrement des émissions de gaz à effet de serre avec un objectif de réchauffement global contenu entre +1,5°C à +3° à l'horizon 2100.
L'enthousiasme suscité par cet accord cadre ne doit cependant pas masquer l'incertitude encore forte qu'il soit jamais applicable. En effet pour être juridiquement contraignant, 55% des pays signataires représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre devront l'avoir ratifié. Ensuite il faudra que ce texte - et tout son esprit - se retrouve traduit dans les lois nationales ET supra-nationales (cas de l'Europe). Enfin il devra se retrouver dans les pratiques agricoles, industrielles et individuelles, un sacré challenge donc en perspective...

COP21: c'est parti pour la COP22

Après le grand show médiatique de la COP21, place aux actions concrètes! Tel est donc l'objectif du Maroc, hôte de la COP22 en novembre 2016 à Rabat et qui vient d'en dévoiler la feuille de route.
Au programme: agir pour la ratification par les pays signataires tout en tenant compte de leur législation propre; promouvoir la mise en oeuvre de projets innovants d'un total de 100 milliards de dollars, principalement en coopération Sud-Sud via le Fond Vert (Green Climate Fund); inciter les pays signataires à relever leurs ambitions pour viser plutôt le seuil de +1,5°C de réchauffement que celui des +2°C/+3°C; accélérer la ratification de l'amendement de Doha au Protocole de Kyoto.
On le voit, tout d'un coup, c'est déjà un peu moins glamour tout ça! Et aussi beaucoup plus intéressant à bien y regarder. Car au-delà des effets de comm' et autres coups de théâtre habituels dans ces grand-messes internationales, on va bientôt voir si les positions des grands pollueurs, Chine et Etats-Unis en tête, ont réellement évolué. N'oublions pas en effet l'échec pathétique du Protocole de Kyoto! Sans parler des contradictions européennes et même simplement françaises qui risquent de donner bien du fil à retordre aux instances concernées...

COP21, COP22 c'est un peu loin du citoyen tout ça, alors que puis-je faire à mon niveau?

Si la mobilisation internationale et médiatique autour de la COP21 est plutôt une bonne nouvelle car symptomatique d'une prise de conscience collective des enjeux qu'elle porte, ne nous leurrons pas, les chantiers sont d'une telle ampleur et les implications économiques et financières si importantes que la mobilisation de tous sera le véritable accélérateur de changement. Nous vous avons donc trouvé quelques pistes qui nous l'espérons vous convaincront que le réchauffement climatique, c'est avant tout l'affaire de chacun et qu'il existe des moyens simples et efficaces - individuellement et/ou collectivement - d'agir concrètement, au quotidien. Bonne lecture!

Crédits photo

Montée du niveau des océans: Par GWArt — Global warming art[1], CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3061123
Paris, le périphérique: © fotolia

Ajouter une Recette