Myrrhe - Commiphora myrrha - Huile essentielle

MyrrheL'huile essentielle de myrrhe est surtout connue pour ses vertus cicatrisantes.

Identification

Nom botanique de la Myrrhe : Commiphora myrrha

Famille de la myrrhe : Burséracées

La myrrhe est un arbuste ou un petit arbre d'une hauteur d'environ 3 m, avec de nombreuses branches écailleuses, noueuses et hérissées d'épines. Les petites feuilles ovales caduques sont composées de trois folioles inégales. À la fin de l'été, la myrrhe se couvre de fleurs rouge-orangé, tandis que son tronc se boursoufle de nœuds.

Principaux composés de la myrrhe : furanoeudesma-1,3-diène, curzérène, lindestrène

Origine

La myrrhe est originaire de l'Afrique de l'Est et de la péninsule arabique.

Partie(s) utilisée(s)

L'organe distillée est la gomme oléorésineuse séchée. Il faut 40 à 70 g de résine de myrrhepour 10 mL d'huile essentielle.

Couleur : jaune ambré
Fragrances : chaude, finement boisée et résineuse

+Exemple d'utilisation d'huile essentielle de Myrrhe



Psoriasis


+ 0.5 ml d'huile essentielle de Nard jatamansi
+ 1 ml d'huile essentielle de Myrrhe
+ 1 ml d'huile essentielle de Palmarosa
+ 1 ml d'huile essentielle de Camomille romaine
+ 1 ml d'huile essentielle de Myrte
+ 0.5 ml d'huile essentielle de Tanaisie annuelle
+ 0.5 ml d'huile essentielle de Romarin à verbénone
+ 3 ml d'huile végétale de Calophylle inophyle
+ 3 ml d'huile essentielle d'Argan
+ 100 ml de gel de carbomer

Mélangez les ingrédients.
Appliquez sur le psoriasis 3 fois par jour pendant 3 semaines

Propriétés et usages

Propriétés de l'huile essentielle de myrrhe :
- Anti-infectieuse, antivirale, parasiticide (ascaris), aseptisante
- Anti-inflammatoire excellente, antalgique
- Cicatrisante cutanée remarquable
- Régulateur endocrinien : anaphrodisiaque, frein thyroïdien

Indications de l'huile essentielle de myrrhe :
- Diarrhées, dysentries, colites
- Plaies atones, ulcères cutanés, escarres, lèvres et pieds gercés, coup de soleil, eczéma, cicatrisation difficile, abcès, furoncle, psoriasis, vergetures
- Gingivites, stomatites, aphtoses
- Hyperthyroïdie, excitation sexuelle
- chez les enfants : hyperactivité, énurésie (pipi au lit), autisme, phobie, angoisse

Usage externe de l'huile essentielle de myrrhe :
- En onctions locales pour les soins de la peau,
- En gargarisme ou bains de bouche diluée fortement pour les soins dentaires,
- En frictions :
. sur le thorax et le dos pour les infections pulmonaires
. sur le bas du dos et du ventre contre l'excitation sexuelle
. sur l'abdomen pour les infections intestinales
. sur le bas du cou pour freiner la thyroïde
- En diffusion pour purifier et assainir l'air

Précaution d'emploi de l'huile essentielle de myrrhe :

Déconseillée pendant les trois premiers mois de grossesse


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Myrrhe - Commiphora myrrha - Huile essentielle, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous