Mûre bio - Rubus fructicosus - Ronce - Fruit rouge

Mûres bioLa mûre est un fruit composé, de couleurs noirs bleuâtres, formé de l’agrégation de carpelles, connue pour ses activités antimicrobienne et antivirale et pour sa capacité à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Identification

Nom botanique de la mûre: Rubus fructicosus

Famille de la mûre : Rosacées

La ronce est un sous-arbrisseau dont les tiges, qui peuvent atteindre 4 m, sont couchées, rougeâtres, munies de nombreux aiguillons. Les feuilles, alternes, pétiolées, composées de 3 à 7 folioles, sont grandes, ovales, dentées, d'un beau vert dessus, cotonneuses dessous. Les fleurs blanches ou rosées sont disposées à l’extrémité des rameaux. Le fruit est la mûre.

Principes actifs de la mûre : acide ellagique ; acide gallique ; anthocyanines ; composés phénoliques ; manganèse.

Origine

Le genre Rubus est probablement originaire de l’Asie mineure, d’une région qui correspond aujourd’hui à la Turquie. De là seraient parties, dans différentes directions, les diverses ramifications de son arbre généalogique. Il s’est établi sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique, et sous les latitudes, depuis le cercle polaire Arctique jusqu’aux tropiques.

La mûre est employée en Europe depuis plus de 2000 ans comme aliment et comme plante médicinale. Des milliers de cultivars ont été crées, dont beaucoup sont des croisements entre la mûre et le framboisier ou entre diverses espèces de mûres.

La mûre de Boysen, la mûre de Logan et la mûre de Young, sont aujourd’hui largement cultivées en divers endroits du globe.

Partie(s) utilisée(s)

Les fruits sont noirs bleuâtres à maturité, vers septembre. Ce sont des fruits composés formés de l’agrégation des carpelles modifiés et transformés en petites drupes qui restent adhérentes au réceptacle floral.

Les mûres peuvent être consommées nature, comme ingrédient de desserts, en sirops, coulis, confiture et en tarte.


Propriétés et usages

Maladies cardiovasculaires : une étude in vitro a démontré que parmi 6 petits fruits la mûre se classait première pour contrer l’oxydation du « mauvais cholestérol », un facteur de risque des maladies cardiovasculaires.
De plus l’acide ellagique abondant dans la framboise pourrait réduire les dépôts de plaque dans l’aorte et diminuer le cholestérol sanguin.

Cancer : des études in vitro démontrent que des petits fruits des Rubus, dont la mûre, inhiberait la croissance de différentes cellules cancéreuses et tumeurs du foie, du sein, du côlon, du poumon, de la prostate, du col de l’utérus, de l’œsophage et de la bouche.

Antioxydant : les anthocyanines, un type de flavonoïde contenu dans la mûre possèdent des propriétés antioxydantes qui neutralisent les radicaux libres et préviennent l’apparition de plusieurs maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et troubles liés au vieillissement.

Activité antimicrobienne et antivirale : la mûre contient des quantités élevées d’acide ellagique et d’acide gallique. C’est deux acides sont les principaux constituants des ellagitanins et des gallotanins, deux composés phénoliques de la famille des tanins. Ils sont tous les deux reconnus pour leur activité antimicrobienne et antivirale in vitro.

variétés et espèces

• "Loch Ness"
• "Triple Crown"
• "Jumbo"
• "Thornfree"

plantation et culture

Comme la plupart des plants, le mûrier se plante à l'automne, mais vous pouvez aussi jusqu'au printemps en dehors des périodes de gel.
Le mûrier doit être planter à un endroit ensoleillé et en respectant un mètre de distance entre chaque plant.

taille et entretien

Il faut couper au ras du sol les tiges ayant déjà porté du fruit vers l'automne.


récolte et conservation

Les mûres se récoltent de juillet à septembre.

Les mûres ne se conservent peu, vous pouvez les utiliser pour la confiture ou au congélateur.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Mûre bio - Rubus fructicosus - Ronce - Fruit rouge, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous