Açaï bio - Euterpe oleracea - baie de palmier pinot

Açai, tout ce qu'il faut savoir. Euterpe oleracea est un arbre qui se développe exclusivement en Amérique du Sud, dont les baies d'acai sont riches en acide oléique et acide linoléique, vitamine E et fibres ainsi qu'en phytostérols et polyphénols permettant de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Identification

L'açaï ou "palmier pinot" appartient à la famille des Arécacées. Cette espèce de palmier peut mesurer jusqu'à 20 m de hauteur et ses petits fruits (les baies d'acai) pourpres tirant sur le violet, mesurent 1 à 2 cm de diamètre.
Le fruit d'acai est très apprécié par les habitants d'Amazonie. La consommation d'acai remonte à la période précolombienne.

+ Histoire de l'acai



Les indigènes d’Amazonie consommaient les jeunes pousses d’acai (les cœurs de palmiers) bien avant l’arrivée des européens en Amérique. Ils avaient déjà connaissance de la richesse du fruit d'acai pour son énergie et ses nutriments. Certains constituants de la baie d’açaï étant fragiles, les fruits, baies d'acai, étaient donc consommés frais et rapidement. Aujourd’hui, grâce à des procédés de broyage et de séchage, on trouve sur le marché des poudres d'acai et des purées d’açai surgelées. C’est dans les années 1980 / 1990 que des sorbets à base d’açai sont apparus sur les plages brésiliennes.

Origine

L’arbre, le "palmier pinot", se développe exclusivement en Amérique du Sud. Le fruit du "palmier pinot "s'appelle l'acai.

Partie(s) utilisée(s)

La partie utilisée est le fruit : l'acai.
L'acai est une petite baie pourpre. La baie d'acai mesure 1 à 2 cm de diamètre.

Propriétés et usages

+ L'acai et sa richesse en nutriments

Les baies d’açaï contiennent 52 % de glucides, 8 % de protéines et 32 % de lipides. Parmi les lipides, on retrouve de l’acide oléique (contenu majoritairement dans l’huile d’olive) et de l’acide linoléique (un acide gras dit « essentiel », qui doit donc être apporté par l’alimentation).
Ce petit fruit pourpre renferme également une quantité importante de vitamine E et de fibres.

+ Les propriétés antioxydantes de l'acai

La peau, la chair et les noyaux du fruit de l'acai contiennent des phytostérols et des polyphénols (anthocyanines et proanthocyanidines). Ces composés possèdent une activité antioxydante qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire.


+ Conseils d’utilisation de l'acai

Prendre une cuillère à café d'acai par jour dans un jus de fruits, dans un yaourt ou avec des céréales.

Acheter des baies d'acai bio

acheter de l'acai

ACAI* POUDRE LYOPHILISEE BIO (100G) - FRUCTIVIA

Propriétés : antioxydante et utilisé comme coupe-faim pour les personnes faisant un régime


+ Extrait du livre "20 superfruits" de Ronald Mary et Nicolas Oger : l'acai


L’açaï ou palmier pinot (voire tout simplement pinot) est un palmier d’Amérique du Sud. Fruit magique en Amazonie, « açai » vient du prénom « Iaca » épelé à l’envers. Car il fut un temps où vivait une jeune indienne amazonienne appelée Iaca. Son père, Itaki, était le chef de la tribu ; il se lamentait de constater que son clan avait tellement grandi qu’il n’y avait plus suffisamment de nourriture pour chacun. Il décréta alors que, pour assurer la survie du village, tous les nouveau-nés devaient être tués, sacrifiés en offrande aux dieux afin d’être bénis en nourriture. Or, peu de temps après, Iaca donna naissance à un enfant. La loi était la même pour tous. La jeune mère pleura longtemps la mort de son enfant à peine né. Un soir, seule dans son abri, elle eut l’impression qu’elle entendait un bébé babiller.
Lorsqu’elle sortit à la recherche de l’enfant, elle ne vit qu’un palmier qui avait surgi spontanément de la terre,tout couvert de petits fruits mauves. Inconsolable, elle se coucha sous l’arbre pour y mourir de chagrin. Le jour suivant, la tribu découvrit le corps de Iaca, enserrant le tronc de l’arbre mystérieux mais généreux. Car ses fruits rassasièrent la faim de tous. Le chef leva son cruel décret. Et, pour que personne n’oublie jamais, il déclara que ces fruits porteraient le nom de sa fille, mais à l’envers : c’est ainsi que Iaca devint acai. Grâce à l’abondance de nourriture, la tribu grandit et le peuple s’épanouit. Depuis, cette légende est restée dans la mémoire collective des Brésiliens qui, en l’honneur de Iaca appellent toujours la baie d’açai icaçaî, le « fruit qui pleure », ou encore la « perle de l’Amazonie ».
Aliment très important des habitats d’Amazonie, sa consommation remonte à la période précolombienne ; on y consommait déjà les jeunes pousses d’acai (les cœurs du palmier) bien avant l’arrivée des Européens en Amérique, pour l’énergie durable et l’effet tonifiant qu’il apporte.

L’arbre : le palmier pinot et l'acai

L’acai est un palmier sud-américain plutôt localisé au nord-est : du Venezuela à la Guyane française et du nord-est
du Brésil jusqu’à la côte Pacifique de Colombie et au nord de l’Équateur. À l’état naturel, c’est un arbre dit « multipliant à la base » : un plant est constitué d’une touffe de plusieurs palmiers. Il peut mesurer jusqu’à 20 mètres et aime à s’épanouir dans les terrains marécageux. Cultivé, on le trouve surtout au Brésil, qui bénéficie d’un taux d’humidité et d’une chaleur élevée, et cela toute l’année.
Le palmier pinot produit des petits fruits pourpres tirant sur le violet. Le cœur du palmier (partie centrale douce) est aussi souvent récolté pour être consommé en salade.
  • Le fruit : l'acai

La baie d’acai, de 1 à 2 centimètres de diamètre, est pourvue d’un noyau de 7 à 10 millimètres ; soit environ 50 à 80 % du volume total. La baie d’acai est donc assez pauvre en pulpe. À maturité, la baie d’acai devient d’un beau violet foncé.
Deux récoltes de fruits sont produites par an, entre août et décembre. Toutefois, l’acai est très délicat et plusieurs de ses constituants se détériorent rapidement après cueillette.
Il doit donc être très vite consommé. Aujourd’hui, grâce à des procédés de broyage et de séchage, sa matière
première est disponible dans le commerce sous forme de pulpe ou fruits surgelés, de poudres lyophilisées, de jus frais ou encore de gélules (extrait sec d’acai ou acai lyophilisé en poudre).
  • Propriétés bien-être de l'acai

Fruit d’une rare richesse en nutriments, la baie d’acai contient 52 % de glucides (sucres rapides), 8 % de protéines et 32 % de lipides. Parmi ces dernières, on retrouve essentiellement de l’acide oléique (oméga-9, contenu majoritairement dans l’huile d’olive) et de l’acide linoléique (un acide gras oméga-6 dit essentiel, qui doit être obligatoirement apporté par l’alimentation). On peut ajouter que grâce à sa richesse en vitamines diverses et variées, l’acai permet de combler une grande partie de tous les besoins journaliers.
  • Composé de l'acai

L’acai fournit de nombreux minéraux (potassium, calcium, zinc, magnésium). C’est une bonne source de fibres et de vitamine E (45 mg d’alpha-tocophérols2 pour 100 g). Elle contient aussi des vitamines de groupe A, B (B1, B2, B3), C et D. Les acides gras oméga-6 et oméga-9 de l’acai participent à la réduction du taux de « mauvais » cholestérol LDL, mais aident aussi le corps à métaboliser et utiliser les vitamines A, C, E, et K.
L’acai est un des superfruits qui ont obtenu les meilleurs indices au test ORAC, qui mesure la capacité antioxydante des aliments. Une propriété que l’on retrouve tout autant dans sa chair que dans sa peau mince et son noyau riches en phytostérols et polyphénols (anthocyanosides, proanthocyanosides et resveratrols). Ces composés possèdent une activité antioxydante qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire.
Des études réalisées en laboratoire ont effectivement montré que les extraits d’acai possèdent un bon potentiel antioxydant et que cette activité pourrait contribuer à réduire les lésions des vaisseaux sanguins causés par les radicaux libres et l’inflammation, deux processus impliqués dans le développement de maladies chroniques. On retrouve cette propriété, et de manière assez équivalente, dans la cranberry (ou canneberge, Vaccinium macrocarpon) et la myrtille (Vaccinium myrtillus).
Par ailleurs, ce superfruit est aujourd’hui conseillé lors des périodes d’amaigrissement. Il aide à brûler la graisse plus efficacement en combinant les acides gras, les phytostérols et les acides aminés. Toutefois, il ne faut pas trop lui en demander : cette baie ne fait pas directement perdre des kilos, mais facilite le transit (grâce à sa forte quantité de fibres) et modère l’appétit. Car, là comme ailleurs, la perte de poids doit s’accompagner d’une bonne hygiène de vie et de saines habitudes alimentaires.
Voilà donc un superfruit qui propose la plupart des nutriments essentiels dont l’organisme a besoin pour se protéger des agressions extérieures et se maintenir en très bonne forme. Séculaire et très présent dans les traditions culinaires et médicinales des peuples d’Amazonie, il est bien naturel que l’Occident s’y intéresse. Depuis les années 1980 et 1990, au Brésil, sorbets à l’acai, collation Açaí natigela (acai dans le bol) et autres en-cas toniques connaissent un franc succès. On dit, et certainement est-ce vrai, que ce sont les sportifs, et plus particulièrement les surfeurs et volleyeurs de Copacabana, qui ont popularisé, voire « peopolisé » la baie d’açaï.


Acheter des baies d'acai bio en pilule

acheter de l'acai

ACAI* BIO - PILULIER DE 120 GELULES - FRUCTIVIA

Propriétés : antioxydante et utilisé comme coupe-faim pour les personnes faisant un régime


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Açaï bio - Euterpe oleracea - baie de palmier pinot, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous