Dysménorrhée – Règles douloureuses

dysménorrhée

Définition

Le terme dysménorrhée désigne les difficultés menstruelles en général, mais on l’utilise communément pour parler des douleurs au bas de l’abdomen qui précèdent ou accompagnent les règles.

La baisse brutale des hormones sexuelles en fin de cycle, en l’absence de grossesse, provoque la « mue » de l’endomètre (le revêtement intérieur de l’utérus) et son élimination sous forme de menstruations. Les crampes douloureuses et spasmodiques qui accompagnent les menstruations sont produites par les contractions répétées de l’utérus qui les expulse hors de lui-même.

Symptômes

- Des douleurs sourdes et spasmodiques dans le bas de l’abdomen
- Parfois, les douleurs irradient jusqu’au bas du dos
- Une sensation de malaise général, de faiblesse
- Des maux de tête
- De la diarrhée
- Des nausées et des vomissements

Facteurs de risques

- Avoir un surplus de poids ou être obèse
- Fumer
- Boire de l’alcool durant les menstruations
- Être anxieuse, stressé
- Manquer d’exercice

Prévention

Recommandations alimentaires pour réduire les douleurs menstruelles :

- Réduire sa consommation de sucres raffinés
- Consommer d’avantage de poissons gras
- Manger moins de margarine et de graisses végétales
- Éliminer les viandes rouges, qui ont un contenu élevé en acide arachidonique
- Éviter de boire du café lorsque les douleurs sont présentes.

Traitement :

La vitamine E : la prise de vitamine E réduit les symptômes des femmes souffrantes de douleurs menstruelles.

Omégas 3 : un régime alimentaire riche en omégas 3 pourrait soulager la douleur inflammatoire qui accompagne la dysménorrhée.
Une étude mené auprès de 70 femmes indiquent que l’huile de krill a contribué à soulager les symptômes de la dysménorrhée de même que les manifestions émotionnelles associés au syndrome prémenstruel.

Le Magnésium : en favorisant la relaxation musculaire et notamment du muscle utérin, la prise de suppléments de magnésium aiderait à diminuer les symptômes de la dysménorrhée.

Actée à grappes noires : la commission E approuve l’usage de l’actée à grappes noires pour le traitement de la dysménorrhée.

Fenouil : il était traditionnellement utilisé pour soigner la dysménorrhée. Il semble que la plante exercerait une certaine action de type œstrogénique.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Dysménorrhée – Règles douloureuses , nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette