Aménorrhée – Absence de menstruations

Aménorrhée ; Absence de menstruations ; ménopauseL’aménorrhée est l’absence de menstruations chez une femme en âge de procréer. De 2 à 5 % de la population féminine serait touchée par l’aménorrhée. Il s’agit d’un seul et même symptôme, mais celui-ci a pour origine des réalités ou des maladies différentes.

Définition

L’aménorrhée est l’absence de menstruations chez une femme en âge de procréer. De 2 à 5 % de la population féminine serait touchée par l’aménorrhée. Il s’agit d’un seul et même symptôme, mais celui-ci a pour origine des réalités ou des maladies différentes.

L’aménorrhée peut être tout à fait naturelle lorsque la femme est enceinte, allaite ou a atteint l’âge de la ménopause. Mais il peut également s’agir d’un signe révélateur d’un problème de santé sous-jacent, tel un trouble alimentaire ou une maladie endocrinienne.

On parle d’aménorrhée primaire si la femme n’a jamais eu de règles ; d’aménorrhée secondaire si elle est réglée, mais a un retard de règles important. Il est important de savoir que l’aménorrhée est un symptôme et non une maladie en soi.

Causes de l’aménorrhée:

- La grossesse
- Un retard de puberté sans gravité
- L’allaitement
- L’arrivée de la ménopause
- L’arrêt de la prise d’un moyen contraceptif
- La pratique d’une discipline ou d’un sport exigeant
- Un stress ou un choc psychologique
- Une perte de poids rapide ou un comportement alimentaire pathologique
- Une sécrétion excessive de prolactine par l’hypophyse
- L’obésité
- La prise de certains médicaments
- Les cicatrices utérines

Symptômes

- Aucune menstruation à l’âge de 14 ans et absence de développement des caractères sexuels secondaires.
- Aucune menstruation à l’âge de 16 ans et présence de développement des caractères sexuels secondaires.
- Chez une femme ayant déjà été menstruée, absence de menstruations sur une période équivalent à au moins 3 intervalles de cycles menstruels ou 6 mois sans menstruations.

Facteurs de risques

- Une alimentation déficiente
- Un stress prolongé
- La pratique intensive d’une activité sportive
- Un équilibre psychique fragile
- L’alcoolisme ou la toxicomanie

Prévention

Diminution des risques de l’aménorrhée
:

- Avoir une alimentation équilibrée pour maintenir un poids santé.
- Apprendre à gérer le stress
- Pratiquer des activités sportives avec modération
- Éviter l’abus d’alcool et la consommation de drogues
- Ne pas fumer

Traitement de l’aménorrhée
:

Le Gattilier (Vitex agnus castus) : la commission E reconnaît l’usage du fruit du gattilier pour traiter les irrégularités du cycle menstruel. Des études in vitro et sur des animaux indiquent que les composés du gattilier réduisent la production de prolactine par l’hypophyse. Or, un excès de prolactine peut conduire à l’aménorrhée.

Le Curcuma : la racine du curcuma est utilisée traditionnellement en Chine pour stimuler les menstruations en cas d’aménorrhée et pour les douleurs menstruelles.
Infuser de 1 à 1,5g de rhizome dans 150ml d’eau bouillante durant 15 min. Boire 2 tasses par jour.
Contre-indication : ne pas consommer durant la grossesse.

La Grande camomille (Tanacetum parthenium) : les feuilles de la grande camomille ont été utilisées traditionnellement pour traiter l’aménorrhée.
Contre-indication : les femmes enceintes ne doivent pas en consommer.

La Luzerne est traditionnellement utilisée pour traiter les irrégularités menstruelles et notamment l’aménorrhée.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Aménorrhée – Absence de menstruations , nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette