Hyperthyroïdie - Maladie de Basedow - Thyroïdite - Nodules thyroïdiens

Hyperthyroïdie

Définition

L’hyperthyroïdie désigne une production anormalement élevée d’hormones par la glande thyroïde, cet organe en forme de papillon situé à la base du cou, sous la pomme d’Adam.

La maladie se déclare habituellement chez les adultes âgés de 20 à 40 ans. Mais elle peut survenir à n’importe quel âge. Elle est moins fréquente que l’hypothyroïdie.

L’influence de la glande thyroïde sur l’organisme est majeure : son rôle principal est de réguler le métabolisme des cellules de notre corps. Elle détermine donc la vitesse du « moteur » de nos cellules et organes et le rythme auquel seront utilisés les « carburants » : lipides, protéines et sucres. Chez les personnes en hyperthyroïdie, le moteur fonctionne en accéléré.

Causes :

Maladie de Basedow : c’est la cause la plus fréquente (90 % des cas). Il s’agit d’une maladie auto-immune : des anticorps stimulent excessivement la thyroïde à produire plus d’hormones.

Nodules thyroïdiens : les nodules sont des petites masses qui se forment dans la glande thyroïde. Ce ne sont pas tous les nodules qui produisent des hormones, mais ceux qui le font (appelés « toxique ») peuvent entraîner une hyperthyroïdie.

Thyroïdite : si une inflammation touche la thyroïde, cela peut causer une d’hormones thyroïdiennes dans le sang.

Certains médicaments riches en iodes : peuvent entraîner une hyperthyroïdie temporaire.

Symptômes

- Un rythme cardiaque rapide et des palpitations cardiaques
- Une transpiration excessive
- Des tremblements fins des mains
- Une difficulté à trouver le sommeil
- Des sautes d’humeur
- De la nervosité
- Une faiblesse musculaire
- Un souffle court
- Une perte de poids malgré un appétit normal
- Un changement dans le cycle menstruel
- L’apparition de goitre à la base du cou

Facteurs de risques

La médecine ne reconnaît pas de facteurs de risque précis à l’hyperthyroïdie. Comme dans la plupart des cas il s’agit d’une maladie auto-immune.

Certains experts croient que l’ajout systématique d’iode au sel de table contribuerait à augmenter sensiblement l’incidence de l’hyperthyroïdie.

Prévention

On ne dispose actuellement d’aucun moyen de prévenir l’hyperthyroïdie.

Traitement :

Le Grémil, le Lycope et la Mélisse ont été employées, traditionnellement pour contribuer au traitement de l’hyperthyroïdie. Leur efficacité n’a cependant pas été testée dans le cadre d’essais cliniques.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Hyperthyroïdie - Maladie de Basedow - Thyroïdite - Nodules thyroïdiens, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette