Asthme – Crise d’asthme

Asthme

Définition

L’asthme est une maladie caractérisée par une inflammation plus ou moins grave des voies respiratoires, et surtout des bronches et des bronchioles. Elle se traduit par une difficulté à respirer, un essoufflement, une respiration sifflante ou une sensation d’oppression dans la poitrine.

L’asthme est une maladie chronique, qui se manifeste souvent par des crises entrecoupées de périodes où la respiration est normale. Cependant chez certaines personnes, l’asthme induit une gêne respiratoire permanente.

La crise d’asthme :

La crise d’asthme correspond à l’aggravation subite des symptômes. Une crise d’asthme commence souvent par une toux sèche, suivie d’une difficulté à respirer, qui provoque une respiration sifflante. Elle s’accompagne habituellement d’expectorations de mucus (toux et crachats).

Durant une crise, l’ouverture des bronches est réduite en raison d’une importante réaction inflammatoire et d’une contraction des muscles de la paroi des bronches.

Les crises peuvent être calmées efficacement par les médicaments.

Causes :

Les causes d’asthme ne sont pas bien connues. On sait qu’elles seraient à la fois génétiques et environnementale.

Symptômes

- Une difficulté à respirer ou un essoufflement
- Une respiration sifflante
- Une sensation de serrement, d’oppression thoracique
- Une toux sèche

Signaux d’alarme en cas de crise :

- Des sueurs
- Une augmentation du rythme cardiaque
- Des difficultés à parler ou à tousser
- Une grande anxiété, de la confusion et de l’agitation
- Une coloration bleutée des doigts ou des lèvres
- Des troubles de la conscience
- Le médicament de crise, habituellement efficace, ne semble pas fonctionner.

Facteurs de risques

- La pollution
- L’exposition à la fumée de tabac. Le tabagisme chez la mère, durant la grossesse, augmente aussi le risque d’asthme chez l’enfant.
- Le tabagisme actif et passif irrite les voies respiratoires et aggrave l’asthme.

Prévention

Il n’y a pas de traitement qui permet de faire disparaître l’asthme. Il arrive parfois que la maladie s’atténue voire disparaisse d’elle-même, mais les symptômes sont le plus souvent chroniques.

La seule mesure préventive de base reconnue consiste à éviter le tabagisme et la fumée secondaire.

Traitement :

La vitamine C : la prise de suppléments de vitamine C pourrait réduire l’asthme induit par l’effort.

Lierre grimpant : l’utilisation des feuilles de lierre grimpant est reconnue pour traiter, entre autres, les inflammations des voies respiratoires. Le lierre faciliterait l’expulsion du mucus et diminuerait les spasmes bronchiques.

La boswellie : il semblerait que la résine de boswellie inhibe la production de certaines substances pro-inflammatoire de l’organisme humain, notamment les leucotriènes, qui interviennent spécifiquement dans la broncho constriction. Elle améliore la fonction respiratoire des asthmatiques.

Ginkgo biloba : les feuilles de ginkgo biloba permettraient d’améliorer la fonction pulmonaire chez les patients asthmatiques.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Asthme – Crise d’asthme, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous

Ajouter une Recette