Iode - ion iodure - famille des halogènes

La panacee des plantes

Description du principe actif et origine végétale

Cet oligoélément est présent dans tous les tissus, mais il est retenu en grande partie dans la thyroïde. En effet, sur les 25 à 50 mg contenus dans l’organisme, 8 mg sont concentrés dans cette glande endocrine située dans la partie antérieure du cou, sous la pomme d’Adam.

Le rôle de l’iode est par conséquent lié à l’activité de la thyroïde.

L’iode est essentiellement présent dans le sel marin mais aussi dans les crustacés, les poissons et les algues (chlorella)

Effets thérapeutiques et effet indésirables

- L’iode est nécessaire à la production des hormones thyroïdiennes T3 et T4, qui jouent un rôle très important dans la régulation du métabolisme cellulaire.
- Il intervient dans le métabolisme basal et par conséquent dans la régulation de la température.
- L’iode a une action sur le système nerveux et donc sur le développement intellectuel.
- Il favorise le fonctionnement normal du cœur.
- Il favorise le développement et le fonctionnement des muscles.
- Il favorise la croissance et la maturation du squelette.
- Il est nécessaire à une bonne fertilité et stimule la lactation chez la femme allaitante.

Posologie

Attention en cas d’excès (souvent dû à des médicaments), les risques sont importants.

Un excès d’iode peut entraîner une hyperthyroïdie ou au contraire, le surplus inhibe la synthèse des hormones thyroïdiennes et donc causer ensuite une hypothyroïdie.

Propriétés du principe actif

Chez un adulte, les besoins sont aux alentours de 150 microgrammes d’iode par jour et de 70 microgrammes par jour chez les enfants. Ces besoins sont normalement comblés par une alimentation équilibrée.


Pour poursuivre plus avant votre recherche d'information sur Iode - ion iodure - famille des halogènes, nous vous proposons également de consulter les fiches ci-dessous